Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Avec ma collègue Fatima Lefranc, conseillère municipale de Beauvais, nous avons adressé une "lettre ouverte" aux administrateurs du Syndicat Mixte de l’Aéroport de BEAUVAIS – TILLE (SMABT)* au sujet de la situation des personnels et du climat social dégradé qui règne sur ce site.

*Le SMABT regroupe les 3 collectivités propriétaires de l’Aéroport : Conseil Général de l’Oise, Agglomération du Beauvaisis et Conseil Régional de Picardie ; le SMABT est présidé par Yves Rome avec comme Vice-présidents, Mme Cayeux et M. Gewerc.

Voici le contenu de cette lettre que nous sommes allés diffuser aux salariés :

« Monsieur le Président, Madame la Vice-présidente, Monsieur le Vice-président,

Mesdames, Messieurs les membres du Conseil d’Administration du SMABT,

Nous souhaitons vous interpeller au sujet de la situation des personnels de l’aéroport.

Vous avez fait le choix de déléguer la gestion de l’aéroport à la SAGEB (Société Aéroportuaire de Gestion et d'Exploitation de Beauvais), une société privée réunissant la Chambre de Commerce et d’Industrie et une filiale de Véolia.

Or, diverses informations nous inquiètent et nous conduisent à vous alerter :

  • sur l’importance des emplois précaires chez les personnels travaillant dans l’aéroport, avec un fort taux d’intérimaires employés, souvent à plein temps et sur de longues périodes : ainsi il semble que parfois les 2/3 des équipes d’assistance au sol seraient composées d’intérimaires.
  • sur le développement de la sous-traitance : la SAGEB sous-traite une partie de ces activités auprès de deux autres sociétés, Net Eclair et Astriam, afin de tirer encore plus vers le bas, les statuts, les salaires, les conditions de travail des personnels.
  • plus grave encore, une partie de ces salariés précaires ne reçoit pas certaines formations obligatoires (comme par ex. sur « les marchandises dangereuses ») posant de sérieuses questions en terme de sécurité tant pour les personnels que pour les passagers et les vols.

L’appétit des actionnaires de la SAGEB et les chantages de Ryanair pour obtenir toujours plus d’avantages amènent toujours plus de pressions sur les personnels et une détérioration des conditions de travail.

Nous interpellons donc les élus administrateurs du SMABT pour qu’ils prennent toutes leurs responsabilités face à cette situation :

  • en intervenant auprès de la SAGEB pour qu’elle respecte et fasse respecter strictement toutes les prescriptions en termes de formation et de respect des qualifications des personnels
  • en ajoutant, comme la Loi le permet, une « clause de non-sous-traitance » dans la délégation de service public signée avec la SAGEB afin d’empêcher la SAGEB d’éclater ses activités entre de multiples sociétés sous-traitantes et l’obliger au contraire à intégrer l’ensemble des personnels concernés dans ses propres effectifs.

« Vitrine » touristique et économique du Beauvaisis, l’aéroport devrait aussi être une « vitrine sociale » en apportant de bonnes conditions de travail et de salaires aux personnels.

Espérant que vous comprendrez le sens de cette lettre et que vous prendrez les décisions qui s’imposent, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, Madame la Vice-présidente, Monsieur le Vice-président, Mesdames et Messieurs les administrateurs, l’expression de nos salutations distinguées. »

Aéroport de Beauvais : les salariés doivent être respectés !
Tag(s) : #Beauvais, #aéroport, #salariés, #précarité, #emploi